« C’est lorsque l’on parvient à transformer le regard en une bénédiction constante que l’on atteint le regard magique »

Alejandro Jodorowsky : Un des premiers stades de l’initiation spirituelle consiste à apprendre à voir. Telle est la fonction des 56 arcanes mineurs du Tarot de Marseille.

Il y a plusieurs façons de regarder :

L’une d’elles est le regard “matériel”. Ce regard ne voit en l’autre que ce qu’il a de valeur matérielle. “Si je lui dérobe ses lunettes, je pourrai en obtenir telle somme”. “Il a tel âge, il est très vieux, très jeune” “Il a les cheveux teints, sales, longs, courts, mal peignés”. “Ses mains sont grandes, petites, fines, calleuses” “Elle a des seins comme ci, des seins comme ça. Des fesses comme ceci, cela”. “Elle est bien habillée, mal habillée”… Nous ne voyons les gens que sous leur aspect physique, nous les identifions par leur race, leur forme. C’est le regard du commerçant, qui est tout le temps en train de se dire : “Cette personne-là vaut tant”. Un regard qui au fond évalue la somme d’argent que l’autre représente… Le regard magique ne critique pas avec mépris, il se contente de constater avec amour.

– Il y a un regard “exclusivement sexuel”. Ce regard fait de toute personne un objet de désir ou de répulsion. “Je trouve celui-ci, celle-là, sympathique, antipathique”. Il fait de l’autre un étranger, une chose, car il est incapable de percevoir l’être qui habite ce corps. Pour nous libérer de ce regard qui anéantit la magie, il faut que nous nous demandions à chaque instant : “De quelle manière est-ce que je regarde ? D’où part mon regard ? Quel âge a mon regard : mes yeux en ce moment sont-ils les miens ou ceux de l’enfant que j’ai été ? Est-ce que je n’imite pas le regard d’un autre ? De qui ? Le moteur de mes regards est-il mon intérêt matériel, mon intérêt sexuel ? Mes regards ont-ils du cœur ?

– Regarder avec amour est difficile, parce qu’en tout amour il y a aussi de la haine. Chaque chose, chaque sentiment, chaque lumière a une ombre. Si je lance un regard d’amour possessif, il porte avec lui la rancœur de n’être pas capable de posséder entièrement l’être aimé. Le posséder entièrement signifierait pouvoir lui donner la mort. Nous devrions regarder non pas avec un amour humain, mais avec un amour divin, c’est-à-dire d’un regard que nous ne posons pas nous-mêmes, mais qui s’ouvre un chemin à travers nous et qui procède de la conscience créatrice du cosmos…

– Le regard intellectuel est lui aussi anti-magique, parce qu’il consiste en un jugement mental de l’autre, jugement négatif par essence. L’intellect veut être la totalité, et tout ce qui n’est pas lui ou comme lui, lui paraît susceptible d’être condamné.

-Le regard magique doit unir ces quatre ponts : mental, émotionnel, sexuel et matériel, à la force universelle qui donne vie à toute chose. Le regard, devenu impersonnel, est ainsi relié à la conscience divine. Ce n’est qu’à travers l’impersonnel que nous parvenons à voir avec la force de l’amour qui bâtit tout. On dit que les moines illuminés (bodhisattvas) bénissent tout ce qu’ils voient… Tu peux faire cet exercice : pendant toute une journée, bénis tout ce que tu vois, les êtres vivants ou les choses inanimées. C’est lorsque l’on parvient à transformer le regard en une bénédiction constante que l’on atteint le regard magique. Ce regard dit : “En te regardant, je ne te possède pas, je ne te critique pas, je ne te juge pas, je ne vais rien te demander ni rien te donner, je ne fais que communiquer avec toi. Tu as besoin de moi ? Ce n’est pas moi qui suis là, mais l’Être essentiel, lui, est bien là !” Il n’y a rien de personnel dans ce regard. Celui qui regarde et celui qui est regardé communiquent d’âme à âme.

Si tu regardes de cette manière les gens que tu connais ou ceux avec qui tu es amené à entrer en contact, ta vie changera. Rentre chez toi et regarde tous les objets avec lesquels tu partages ton existence, regarde tous les souvenirs qu’ils renferment, regarde tous tes proches, et par dessus tout, regarde leur regard, et constate jusqu’à quel point leurs yeux voient ou non, quelles sont leurs limites… Mets-toi à leur place, essaie de les comprendre et accepte qu’ils souffrent. S’il n’est pas magique, tout regard, quel qu’il soit, nous plonge dans la souffrance… Ne t’inquiète pas si tu découvres des sentiments agressifs dans leurs regards. Si tu t’es libéré de l’ego artificiel, tu sauras transformer les agressions en manifestations d’amour.

Certains regards sont des murs qui enferment les esprits dans des cachots. Quand ton regard s’ouvre, il offre aux prisonniers un rayon de liberté.

Alejandro Jodorowsky, dans « Pensée magique • 10« 

Publicités

Une réflexion sur “« C’est lorsque l’on parvient à transformer le regard en une bénédiction constante que l’on atteint le regard magique »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s