Pensée magique (9) • La santé spirituelle (2)

 

Alejandro Jodorowsky : Quand je dis « miracle » je ne me réfère pas à des phénomènes extraordinaires comme la lévitation, les statues qui pleurent sang, les odeurs de sainteté, etcétéra. Je me réfère en disant « miracle », à l’univers complet vu depuis un nouveau niveau de conscience. La personne qui a apprivoisé son moi personnel en le mettant au service de son Être essentiel, cessant de vivre dans son île mentale, capte le monde extérieur et se capte à lui-même comme une unité. Il ne conçoit pas de vivre dans un espace réduit, il sent à chaque instant qu’il habite dans un conglomérat d’univers infinis, que le temps des horloges est un tic-tac infime entre un passé et un futur éternels, que son corps est une machine mystérieuse qui fonctionne avec une énergie tout puissante qu’il appelle « vie ». Vie qui anime de la plus petite particule de matière jusqu’aux astres les plus extraordinaires qui dansent dans le cosmos. Chaque battement de son cœur, chaque respiration, chaque cellule, chaque pensée, chaque émotion, chaque désir est un miracle. Comme chaque feuille est un miracle, chaque brin d’herbe, chaque fleur, chaque animal, chaque goutte de pluie. Voir, entendre, toucher, sentir, manger, digérer, déféquer, naître, mourir sont des miracles sublimes animés par une force créative impensable. L’être conscient de l’immensité et de l’étrangeté du monde, vit en remerciant et en bénissant chaque seconde de son existence au sein de cette merveille incessante. S’il végétait avant dans une prison rationnelle, se sentant prisonnier dans son corps et séparé de l’extérieur, il sent maintenant le monde et lui-même comme une lumineuse trame de lignes infinies, un ensemble où toutes ses parties résonnent comme un orchestre… L’important n’est pas d’applaudir ou de produire des phénomènes extraordinaires, mais d’apprendre à se voir et à considérer le monde comme une œuvre sacrée. On voit généralement la vie comme un phénomène naturel qui peut fructifier sans rien donner en échange. Le miracle exige un échange : ce qui nous est offert, nous devons le partager avec les autres. Si on n’est pas uni on ne recueille pas le prodige… La personne avec un haut niveau de conscience, pour aider ceux qui – n’ayant pas encore atteint ce niveau – manquent de foi dans l’être humain, peut créer des « miracles » qui déchaînent une réaction positive, sans exiger rien en échange. On pourrait appeler ces miracles, des « actes de psychomagie ».

Image :  Carles Rodrigo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s