Conversation avec le Maître (7)

 

– Maître, je viens de lire la théorie de Nietzsche sur l’éternel retour : si l’univers naît, se développe, meurt et se répète à nouveau, identiquement, éternellement, à quoi bon vivre ?  Tout est écrit ! Nous ne pouvons rien changer. Nous souffrirons maintes et maintes fois d’à nouveau la même chose, nous commettrons les mêmes erreurs, posséderons les mêmes objets aliénants.  Quelle horreur !
– Intellectuel, apprend à mourir ! Jamais nous ne nous répéterons à nouveau : tout vient du Dieu impensable et retourne à Dieu. Il est l’artiste et nous sommes son œuvre. Un peintre, qui fait un tableau, se donne à lui, il retourne ensuite à lui-même et fait un autre tableau. Ainsi est Dieu : il rêve un univers, il le défait et, dans sa créativité infinie, en recommence un autre, mais différent : un vrai artiste ne répète jamais une œuvre. L’éternel retour ne signifie pas éternel retour à nous-même mais éternel retour à Dieu.

Alejandro Jodorowsky

Publicités

Une réflexion sur “Conversation avec le Maître (7)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s