Quand nous éliminons la boue qui nous entoure (dans un énorme effort) nous découvrons notre « diamant intérieur ». Que peut-on dire à la personne qui cherche ce diamant dans un autre endroit, hors d’elle-même ?

Alejandro Jodorowsky : Une des blagues classiques de Nasrudin, le sage idiot de la tradition soufie, est la suivante : À minuit, un ami voit Nasrudin, agenouillé, grattant le sol au pied d’une lumière, qui éclaire à cent mètres de distance de chez lui. « Que fais-tu là, agenouillé ? » «  Je Cherche la clé de ma maison : elle m’est tombée des mains en ouvrant la porte ! ». « Mais, pourquoi cherches-tu si loin ? » «  C’est qu’ici, il y a davantage de lumière !  »… Les enseignants soufis emploient cette blague pour rendre leurs disciples conscients  qu’ils ne doivent pas être fascinés par des personnes avec des egos séduisants et chercher, par contre, leur Être Essentiel, (ou leur Dieu intérieur) à l’intérieur d’eux-mêmes… Or, il ne faut pas se tromper avec l’idée de chercher quelque chose que ne sommes pas nous-mêmes. L’Être Essentiel, est ce qu’en vérité nous sommes, mais aussi le chercheur, l’ego individuel est ce que nous sommes. D’aucune manière nous ne devons accepter les prêches de gourous improvisés qui nous ordonnent de détruire notre ego. L’ego sans le diamant, se transforme à long terme en un monstre égoïste. Le diamant, sans ego individuel, tombe dans le délire paranoïaque de se prendre pour Dieu. L’ego individuel et l’Être Essentiel forment une unité affectueuse, nécessaire. Le poète Rumi l’a très bien compris… En lisant son poème (écrit approximativement en 1250) interprétez « Moi » comme l’ego individuel, et « toi » comme l’Être Essentiel.

En vérité, nous sommes une seule âme, moi et toi.
Nous apparaissons et nous nous cachons toi dans moi, moi dans toi,
Voilà le sens profond de mon rapport avec toi.
Car il n’existe entre toi et moi, ni toi ni moi.
Nous sommes le miroir et le visage à la fois,
Nous sommes ivres de la coupe éternelle,
Nous sommes le baume et la guérison,
Nous sommes l’eau de Jouvence et celui qui la verse.

Réponse d’Alejandro Jodorowsky à Plano Creativo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s