Qu’est-ce qu’un acte psychomagique ?

Un acte psychomagique est une tâche ou un travail à effectuer ?

Alejandro Jodorowsky : « Un acte psychomagique, c’est comme donner un coup de pied affectueux au cul de la réalité. Cet élan que tu lui donnes, surprenant, la fait sortir de l’inertie et la met à danser. »

Pardonnez moi de demander cela, mais je ne comprends par à quoi peut servir un acte psychomagique ?

Le but d’un acte psychomagique est de nous sortir de la cage psychique dans laquelle notre famille, notre société et notre culture nous ont laissé. Il prétend éviter de répéter les problèmes dont ont souffert nos ancêtres, par conséquent il cherche à casser les cercles vicieux dans lesquels nous sommes coincés au niveau intellectuel, émotionnel, créatif-sexuel ou matériel.

Mais mon problème est le mien. Que cela a-t-il à voir avec la famille ?

Nos problèmes ne sont pas individuels puisqu’ils concernent toute la famille. Quand nous prenons conscience de ces derniers, la famille évolue aussi. Pour sortir d’une difficulté il faut modifier en profondeur notre relation avec nous-mêmes et avec le passé.

Quelles relations observe-t-on entre la métagénéalogie et les actes psychomagiques ?

L’arbre généalogique est un système basé sur l’imitation et la répétition. Si nous ne nous libérons pas de nos chaînes au moyen de l’acte psychomagique, nous sommes condamnés répéter les erreurs de nos ancêtres. Nous nous guérissons quand nous éliminons la répétition, quand nous la comprenons, ou nous la répétons mais d’une manière positive.

Quelle valeur a l’acte symbolique par rapport à la parole dans le processus de guérison ?

C’est une question d’émission-réception de message. Pour qu’un message arrive à sa destination et soit compris, il est indispensable que le code soit en adéquation avec le récepteur et que l’objectif soit le bon. Le mot appartient au conscient, à la raison, tandis que l’acte symbolique appartient à l’inconscient, à l’irrationnel. Simplement, les conflits ne sont pas emmagasinés sous forme de mots sur le plan de la raison, mais sous forme de symboles, comme le langage des rêves et sur le plan corporel. Pour pouvoir accéder à eux il faut utiliser la métaphore, pour que l’inconscient le comprenne, tandis qu’il faut agir sur eux avec le corps, pour accéder à l’endroit où ils sont réellement emmagasinés.

D’où vient l’acte et vers où va-t-il ?

L’acte vient de l’inconscient du psychomagicien, désidentifié de son Moi et dans une espèce de transe ou auto-hypnose. C’est un contact direct avec l’inconscient du consultant. Cette prescription atteint directement le centre du conflit de ce dernier.

Quelle relation s’établit entre le psychomagicien recommandant l’acte et le consultant  ?

Le consultant doit précisement faire l’acte qui lui est dicté par le psychomagicien, c’est pourquoi il doit le noter immédiatement, pour éviter des pertes de mémoire. Il arrive généralement que surgissent des résistances plus ou moins inconscientes pour ne pas l’effectuer, ou des tendances à inventer des modifications qui atténuent ce qui paraît d’entrée comme « impossible ». Le consultant, une fois l’acte réalisé, doit écrire au psychomagicien en lui disant quel était son conflit, quel acte il lui a recommandé, ainsi que son déroulement et le résultat de ce dernier.

Je suis très timide et dois donner une conférence, j’ai besoin d’un acte psychomagique très simple.

Tout dépend du degré de timidité et d’autres facteurs en rapport avec ton arbre généalogique, mais cela pourrait fonctionner qu’avant d’entrer en scène, tu te couvres la poitrine de médailles sous tes habits, tu deviendrais ainsi l’image d’une grande médaille mentale. Cela pourrait te donner de la valeur.

Cela ne paraît peu rationnel.

Un acte psychomagique est à la fois irrationnel et rationnel : irrationnel en apparence, mais rationnel dans la mesure où la personne sait pourquoi elle doit l’effectuer. D’autre part, tout acte psychomagique a des effets pervers, c’est-à-dire, incontrôlés, qui constituent précisément leur richesse…

En réalité on dirait que ce n’est que du théâtre.

Tout acte psychomagique doit être théâtral. Par exemple, les médecins philippins qui opèrent avec un couteau et font couler du sang de poulet, ce qui paraît être une opération est en réalité un acte théâtral. C’est une chirurgie inventée, théâtralisée. Quand je me met à méditer dans un temple zen, c’est un acte théâtral. Une messe est un acte théâtral. Quand le Pape apparaît par sa fenêtre, c’est un acte théâtral.

Où est l’effet positif du théâtre ?

Le théâtre est un langage artistique qui est compris par notre inconscient, là réside son aspect positif. Sigmund Freud a essayé d’atteindre l’inconscient en utilisant la parole, mais le problème est que l’inconscient ne comprend pas la parole. Ce ne sont pas les mots qui guérissent, mais les actes.

C’est une obsession de l’action. N’est-il pas suffisant de comprendre au niveau intellectuel ?

Les choses que nous éprouvons avec notre corps sont enregistrées pour toujours, par contre les mots… sont souvent emportés par le vent. Si après une prise de conscience nous n’agissons pas, dans le fonds nous ne changeons pas.

De quelle façon conçoit-on ces actes ?

Le psychomagicien établit une communication avec le consultant qui va d’inconscient à inconscient. Il peut écouter son histoire, lui lire le Tarot, monter son arbre généalogique et prescrire ensuite un acte qu’il considère approprié…

L’acte psychomagique est rédigé dans une langue comprise par notre inconscient ?

Un acte psychomagique est une mise en scène symbolique qui contient les clés de la solution au traumatisme à guérir. C’est la seule « langue » que l’on parle dans le royaume de l’inconscient, là où nichent les conflits.

Il serait très intéressant de disposer d’un dictionnaire d’actes psychomagiques. Existe-t-il quelque chose de la sorte ?

Un psychomagicien est un artiste thérapeute qui travaille avec l’intuition, c’est pourquoi il n’y a pas d’« acte type », ni de « super-marché de la psychomagie ». Il est certain que parfois, nous pouvons entendre ou lire des actes qu’ont effectué d’autres personnes et que quelque chose résonne chez nous, que nous décidions de le répéter et que finalement nous atteignons l’objectif attendu.

Quelle est la portée de cette curieuse médecine ?

La solution psychomagique comprend un secteur infini de conflits possibles à guérir, du traitement d’une dépendance, jusqu’à faire disparaître les verrues, parvenir à arriver à l’orgasme, prospérer économiquement ou à tourner un premier film.

Qu’est-ce que la psychomagie sociale ?

Nous partons de la psychomagie individuelle et aboutissons à d’autres actes psychomagiques qui prétendent donner des solutions aux problèmes culturels et aux groupes moraux ou religieux.

La dernière fois qui ai été au Chili j’ai dit à la présidente : il faut faire ce qu’aucun pays n’a jamais fait, un acte psychomagique. Donner à la Bolivie un chemin vers la mer. Il est indécent qu’un pays n’ait pas accès à la mer. Et s’il vous plaît, le faire gratuitement, en ne demandant rien en échange. Donner un cadeau par amour de l’humanité et des enfants boliviens.

Une autre prescription de psychomagie sociale ?

J’aimerais une grande orgie où tous les palestiniens et tous les juifs soient nus et en public, qu’ils fassent l’amour, 5.000 couples, cela je l’aimerais beaucoup.

Cent femmes habillées en Papesse visitent le Vatican. Pour souligner qu’un pape sans une papesse à ses côtés est une complète barbarie…

Je voudrais que tous les médecins qui pratiquent des césariennes soient emprisonnés, 10 ans de prison par césarienne inutile ; les césariennes doivent seulement être effectuées dans des cas vie ou de mort, mais jamais pour en faire un commerce.

Que serait l’auto-psychomagie ?

À partir de la connaissance de la psychomagie, travailler à élaborer nos propres recettes. Celles qui fonctionnent sur nous, en se rappelant que ce qui est bon pour moi, ne l’est pas forcément pour les autres. C’est la recette qui doit s’adapter à la personne, et non l’inverse.

Publicités

Une réflexion sur “Qu’est-ce qu’un acte psychomagique ?

  1. Bonjour,

    je viens demander un peu d’aide, pardon si ce n’est pas le bon endroit pour ça.
    Je cherche un acte psychomagique pour me guérir d’une répétition qui intervient régulièrement dans ma vie : je suis pianiste et plusieurs fois dans ma vie, à intervalle régulier, un homme avec qui je faisais de la musique de chambre (au sens musical du terme!) me rejette violemment sans que j’aie rien vu venir.
    Cela intervient toujours autour d’un projet de concert, comme s’ils ne voulaient pas être vus avec moi.
    Ce sont toujours des hommes mariés, de mon côté je ne suis pas mariée mais j’ai le même compagnon depuis 20 ans.
    Je précise que de ma part, il n’y a dans la relation pas la moindre ambiguïté, je les apprécie pour faire de la musique et rien de plus.
    C’est très dur à vivre, je voudrais vraiment en sortir.

    Cordialement,

    Françoise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s