Avec quoi devons-nous nous connecter, quel chemin peut-on prendre pour sortir du narcissisme ?

 

Alejandro Jodorowsky : Le narcissisme, le fait qu’une personne soit amoureuse d’elle-même, est une relation homosexuelle incestueuse. L’être constamment divisé en deux (celui qui aime et celui qui est aimé) perd l’union avec l’autre. Il est difficile d’échapper à ce piège. Dans la mythologie grecque, Narcisse en voulant embrasser son reflet dans l’eau d’un lac, se noie. J’ai pu constater en analysant une grande quantité d’arbres généalogiques, qu’un enfant, s’il n’est pas aimé par sa mère (si elle est absente, par son père) se met en danger de mort. Comme la vie tend à subsister, l’enfant se divise pour commencer à s’aimer lui-même. Cette solution, bien qu’elle lui permette de vivre, cache une haine féroce envers la mère et une douleur réprimée de ne pas se sentir digne de son amour. Le narcissique se projette dans le monde, en se voyant partout – bien souvent « il s’amourache » de quelqu’un qui porte son nom, par exemple Louis avec Louise, Mario avec María, Albert avec Berthe. Les pervers narcissiques abondent, des êtres d’un immense égoïsme, qui promettent l’affection pour ensuite torturer émotionnellement leurs conjoints. L’enfant normal, est au début amalgamé à la mère, passe par une période de reconnaissance de lui-même, en tant qu’individu. Ensuite avec ce développement psychologique, il découvre l’autre, passe du moi au toi puis plus tard au nous. Ce narcissisme de base est utile pour la société. Le pervers narcissique est dangereux. Si quelqu’un est reconnu comme tel et veut se libérer, il devrait se rendre compte des dommages causés (parfois des suicides) et entreprendre un travail sur lui-même, en approfondissant jusqu’à trouver dans le fond la haine et la douleur réprimée. Chose qu’il sera incapable de faire seul… La réalité, qui est essentiellement magique, peut lui envoyer un malheur, ou une ruine économique, le décès d’un parent proche, une maladie grave, un scandale social, rencontre avec une personne extraordinaire (une sainte, un grand et sage thérapeute, un chamane). Si ceci lui arrive, il est possible que la sphère égoïste dans laquelle il vit enfermé se casse et, aidé par ce « hasard » charitable, (l’affection maternelle qu’il avait toujours attendue) qu’il entreprenne une nouvelle vie.

Réponse d’Alejandro Jodorowsky à Plano Creativo

Publicités

Une réflexion sur “Avec quoi devons-nous nous connecter, quel chemin peut-on prendre pour sortir du narcissisme ?

  1. Bonjour

    Que de sensibilité et à la fois une prise de conscience en accélérée ( en ce qui me concerne bien entendu). Le pervers narcissique… je me suis attirée ce type de relation et en vous lisant aujourd’hui je prend conscience de mon coté maternel ….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s