Les corps vampiriques qui nous empêchent de guérir

 

« La difficulté à nous guérir réside dans le fait que nous traînons des structures retranchées dans notre psyché qui très souvent empêchent l’incorporation de ce qui nous entoure, l’information est stockée dans un coin inaccessible. La clé réside dans le fond d’un océan dont nous avons généralement peur. Ce schéma se reproduit aussi avec les géniteurs : nous avons été si longtemps en contact avec eux que nous les portons au nues comme des corps de pouvoir invisibles. Mais petit à petit, ils se changent en corps vampiriques, des organismes qui annulent toute individualité et investissent notre processus d’expansion, en nous contenant dans leurs limites. C’est aussi valable pour le Moi social, qui a absorbé une société tellement dénaturée qu’elle a vampirisé son essence naturelle. Sans oublier que les corps généalogique et historique peuvent aussi être en nous des corps vampiriques dont il faut savoir dépouiller. Pour ces raisons, la relation avec des alliés archétypaux et des objets de pouvoir psychiques s’est toujours avérée pour moi fondamentale, tant pour moi-même que pour toute tâche psychochamanique que j’ai osé entreprendre. »

Cristóbal Jodorowsky, dans « El collar del tigre »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s