Le conte du coq

Un roi voulait avoir une peinture représentant un coq accrochée dans son palais. Mais il voulait qu’elle soit très spéciale, une peinture vraiment sublime. Pour cela, il fit appeler le meilleur peintre du royaume afin qu’il réalise ce travail. Il fallait que ce soit fini en trois mois.

Trois mois passèrent, les serviteurs du roi allèrent chercher la commande, mais le peintre leur dit qu’elle n’était pas terminée. Le roi se mit en colère, mais il lui accorda un délai supplémentaire de six mois pour terminer le tableau.

Les six mois passèrent, et le coq n’était toujours pas peint. Alors le roi, encore plus en colère, donna au peintre un an de plus pour qu’il finisse la peinture. Un an passa de la même manière, puis deux ans… jusqu’à ce que le roi, plein de rage et de frustration, se rendit personnellement au domicile du peintre et  passa la porte en s’exclamant :

– Apprends-moi comment on peint un coq, ou je te coupe la tête !

Le peintre se mit devant une toile blanche et en quelques touches simples, peignit le plus beau coq que les yeux royaux n’avaient jamais vu.

Le roi, bien qu’admiratif, se mit en colère :

– De toute façon, je te couperai la tête ! Si en trois secondes tu as peint le coq que je voulais, pourquoi m’avoir fait attendre des années ?

Le peintre demanda au roi de l’accompagner à l’intérieur de sa maison et lui enseigna des milliers de techniques pour peindre les coqs, pour dessiner des coqs, sculpter des coqs…

Jusqu’à ce que le coq ne soit pas entré en lui, il ne pût le peindre de manière sublime.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s