Psychomagie sociale : « Des femmes vêtues en Papesse au Vatican »

Nous souhaitons rassembler le plus grand nombre de participants pour cet acte de psychomagie sociale qui prétend commencer à redonner l’équilibre entre les femmes et les hommes dans la spiritualité humaine / leur vie spirituelle. Nous avons demandé à Alejandro Jodorowsky le sens de cet acte :

« Saint Paul affirme dans 1 Corinthiens (11:3) :

« Je veux cependant que vous sachiez que le chef de tout homme , c’est le Christ ; et que le chef de la femme, c’est l’homme ; … ».

Par ces paroles, l’homme a une grande possibilité d’entrer en relation avec Dieu, mais la femme doit être en contact avec l’homme pour que celui-ci lui permette d’entrer en contact avec Dieu…. Les paroles de Saint Paul ont guidé l’église, qui les a appliquées au pied de la lettre : les hommes ont droit au sacerdoce, les femmes non.
La vie spirituelle de la chrétienté (et avec le même mépris de l’esprit féminin dans presque toutes les autres religions) est dirigée par le vicaire d’un Dieu Père, un Pape, sans que lui soit donné de représentante de l’autre moitié de l’humanité, c’est à dire les femmes, incarnées en Papesses. La Déesse-Mère fût chassée des crédos il y a déjà des millénaires. Il est temps que cette situation change. On ne peut pas édifier une société saine sur la base du mépris de la spiritualité féminine et de son intelligence subtile. Si notre civilisation se définit par la religion – nous vivons dans un monde judéo-chrétien, dans les tribunaux on jure de prêter serment en posant la paume de la main sur une Bible et l’Église intervient dans la vie politique – les femmes doivent reprendre la place qui leur est due : ne pas être considérées par le « sexe opposé » comme superficielles, bavardes, détentrices de tentations diaboliques, exaltées seulement par leur virginité ou par leur qualité de mère. La femme apporte à la vie spirituelle la différence complémentaire et cela doit être reconnu. Il ne s’agit pas d’aller à l’encontre de la religion, mais de l’enrichir, de l’équilibrer, de la rendre juste. Pour toutes ces raisons, l’acte pacifique de psychomagie sociale, qui consiste à ce que le plus grand nombre de femmes visitent en silence et dans le respect le Vatican, vêtues en Papesse, donnera une leçon de guérison au monde et assurément, sera bénie par Dieu et par toutes les générations de filles qui suivront qui pourront grandir sans que la société ne les dévalorise… Si cet acte se réalise, il devrait se répéter à la même date chaque année. Ce qui est évident, n’a pas besoin de paroles : il suffit de la présence muette de milliers de Papesses pour que la dignité religieuse soit  retrouvée. »

ESPACE VIRTUEL POUR CENTRALISER LA LOGISTIQUE DE L’ÉVÈNEMENT (EN ESPAGNOL)

Publicités

2 réflexions sur “Psychomagie sociale : « Des femmes vêtues en Papesse au Vatican »

  1. G E N I A L
    Je regrette d’avoir connu l’info 2 jours avant seulement, j’y serai volontiers allé, plus que ça, avec un fol enthousiasme. Chaud chaud de créer un costume et prévoir le voyage en une journée!!! :o)
    J’y serai en pensée.
    Mia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s