Origines de la psychogénéalogie

En Espagne, en Amérique latine et en France, on associe le terme « psychogénéalogie » à Alejandro Jodorowsky, qui l’a forgé tant par son œuvre littéraire (« L’arbre du Dieu pendu », « L’enfant du jeudi noir », « La danse de la réalité »…) qu’à travers ses conférences, ses apparitions télévisées, ses ateliers, ses interviews publiées dans la presse écrite et en ligne, et devant d’autres auditoires variés.

En tout cas Jodorowsky n’a jamais prétendu que ses déclarations étaient définitives et il ne se lasse pas de répéter que « la vérité n’est pas dans une seule tête, ce que je dis est vrai dans une certaine mesure et le risque de malentendu n’est jamais complètement écarté ».

Pour Jodorowsky, la psychogénéalogie est l’étude de l’arbre généalogique en tant que voie de connaissance dont la finalité est la guérison. Sa collaboratrice, Marianne Costa, et son fils, Cristobal Jodorowsky, apportent de précieuses réflexions et des points de vue qui enrichissent son paradigme initial. Dans les articles suivants, les auteurs de ce blog nous initient à cet art de guérison, en se basant principalement sur les enseignements d’Alejandro Jodorowsky, filtrés à travers leur compréhension et le mode d’expression qui leur est propre. Il s’agit d’établir une somme de connaissances sur la psychogénéalogie, avec un « ciment Jodorowskien », pour les partager avec les lecteurs de Plan Créateur.

Nous tenons à ajouter qu’il s’agit seulement de ce que nous avons cru comprendre de ses théories, ainsi nous recommandons vivement de recourir, dans la mesure du possible, à la « source », à l’origine. De plus, nous savons qu’un livre sur psychogénéalogie écrit par Marianne Costa et Alejandro Jodorowsky sera bientôt disponible à la vente. Livre qui sans doute établira les lignes directrices de cette discipline, avec la sagesse que confèrent plus de quarante ans de dévouement à cet art.

Le thème qui nous occupe a été abordé depuis des décennies par différents courants de psychothérapie.
Dès ses débuts, la psychanalyse a affirmé que la vie psychique de tout individu dépendait de sa relation avec sa famille, et en particulier avec ses parents. Pour Freud, la nature des liens entre enfants et parents pendant la petite enfance joue un rôle décisif dans la constitution de la personnalité adulte ; l’origine de la névrose se situant fondamentalement dans les pulsions réprimées au cours de cette première étape de la vie.

Plus tard, Jung est allé plus loin et a défendu l’existence de ce qu’il a appelé l’inconscient collectif. Lui-même a profondément étudié son arbre généalogique.
Nous pouvons citer des auteurs comme Anne Ancelin Schützenberger, J. Levy Moreno, Didier Dumas, Gregory Bateson, Virginia Satir, Fritz Perls, Milton Erickson, Carl Whitaker, L. Moreno, Bert Hellinger. Enfin, dans notre culture, la psychologie systémique et le système des constellations familiales constituent des courants largement connus et utilisés en psychothérapie.

Tous ont apporté des enseignements précieux quant à l’influence de la famille sur le psychisme et le mode d’action dans le monde de chaque individu. Il nous semble que l’important n’est pas de choisir l’un ou l’autre de ces courants, mais de prendre en chacun d’eux ce qui se révèle utile à telle personne à tel moment.

Si vous êtes arrivés jusqu’ici, vous devez vous demander : Pour quelle raison peut-il être intéressant d’avoir recours à la psychogénéalogie?
La psychogénéalogie nous aide à comprendre la nature généalogique de nos relations, et à découvrir les forces créatrices que notre famille renferme. Elle nous révèle les dynamiques qui mènent les identifications et les implications d’une génération à l’autre et qui entravent notre vie.

Il semble que le fait de travailler sur ses propres racines est un exercice des plus salvateur qui soit. Depuis notre plus jeune âge, nous apprenons l’histoire de notre pays et de notre culture, il est ainsi d’autant plus étrange que nous ne prêtons aucune attention à notre histoire familiale.

Alejandro Jodorowsky dit que si la psychanalyse fut la grande révolution du XXe siècle, la psychogénéalogie est destinée à être celle du XXIe siècle.

Pour en savoir plus sur la psychogénéalogie cliquez ici.

Publicités

2 réflexions sur “Origines de la psychogénéalogie

  1. En systémique les thérapeutes utilisent l’arbre généalogique pour analyser une situation, je peux vous dire que c’est révélateur à tout point de vue, c’est aussi un outil de découverte des histoires de notre famille.
    Ce qui est intérressant aussi ce sont les liens que la famille a construit entre eux…
    Enfin c’est très riche et c’est vrai que cela peut mener à une piste de changement, à nous ouvrir les yeux, à changer de lunettes sur le regard que l’on peut porter à l’une ou l’autre situation.
    Cela aide à dénouer les situations difficiles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s