Guérir avec la psychomagie II

Pourquoi dit-on que la psychomagie oblige à agir ?

Parce que ce ne sont pas les mots qui guérissent, mais les actes. L’acte psychomagique mobilise notre psyché profonde et nous fait prendre conscience à tous les niveaux, y compris au niveau instinctif. L’objectif  de ce dernier est que la nouvelle information soit enregistrée dans le corps.

Qu’est-ce qu’un psychomagicien ?

Le psychomagicien, selon les termes  d’Alejandro Jodorowsky, est un thérapeute qui pour guérir utilise sans aucune superstition ni supercherie les techniques de la magie.

Cristóbal Jodorowsky se définit comme une espèce « de chaman urbain » qui mélange tous les éléments symboliquement, en ayant pour  seul but d’être utile et de pouvoir aider.

Qui peut pratiquer la psychomagie ?

Pour faire de la psychomagie il faut être artiste, avoir pratiqué un certain art durant quelques années. La raison est que notre inconscient n’est pas scientifique, il n’a pas grand chose à voir avec ce qui est rationnel, avec ce qui est logique.

La psychanalyse a été créée par des docteurs, des médecins, des scientifiques, qui ont appris à traduire rationnellement les messages de l’inconscient. C’est pourquoi seul un artiste peut comprendre ce qui est inconscient, pas un scientifique.

Comment il est possible qu’une métaphore, ou un acte symbolique puisse guérir ?

Alejandro Jodorowsky dit : « avec un acte symbolique on peut traiter une maladie organique » Que beaucoup de nos problèmes sont des « héritages » de nos parents et qu’il convient de les leur restituer au travers d’actes symboliques.

Est-ce suffisant d’effectuer un acte psychomagique ?

Fréquemment les actes psychomagiques transforment celui qui les effectue d’une manière forte, mais nous devons tenir compte qu’il y a des problématiques très complexes et qu’elles sont résolues par des phases. C’est comme peler un oignon par couches. Il faut arriver au centre, mais on ne voit pas une couche jusqu’à ce qu’on n’ait  enlevé la précédente.

Pourquoi y a-t-il des personnes à qui on prescrit un acte et qu’elles ne l’effectuent pas ? Ce serait comme d’avoir le ticket pour monter dans le train qui t’emmène vers ton destin et ne pas quitter le quai de la gare.

Il y a ce que nous appelons les résistances. Être malade ou en conflit a ses compensations, les gens veulent parfois que les choses changent, mais non une transformation profonde.

Quelques actes psychomagiques très simples :

– Acte qui réaffirme la féminité :

La femme peindra avec son sang menstruel son autoportrait sur une toile. Il faut se détacher de la pudeur, la laisser au placard, le faire s’il est possible nue et sans utiliser d’autres instruments que ses mains. Une fois finie, on applique un vernis transparent à la toile et on l’habille d’un cadre argenté. Ensuite nous le plaçons dans un lieu visible de la maison.

– Acte pour enterrer les  fantômes:

Faire une sculpture du mort dont on n’a pas fait le deuil avec de la pâte d’amandes. Faire la cérémonie d’enterrement complète et mettre des fleurs sur sa tombe.

– Faire face à quelqu’un qui est mort :

Aller sur sa tombe et lui dire ce qu’il t’a fait, comment tu t’es senti, quelles conséquences cela à provoqué chez toi et comment tu te sens maintenant à cause de çà. Ensuite tu lui demandes une compensation (l’univers te le donnera) et tu écris une belle phrase ou un mot avec du miel sur la tombe (par exemple « paix »)

– Acte pour guérir le noyau incestueux :

Prendre un vêtement du père ou de la mère (ou par exemple, une chemisette sur laquelle nous aurons imprimé une photographie  de lui ou d’elle…) et demander à la personne avec qui tu es en couple de mettre le vêtement et faire l’amour avec elle. Ainsi nous nous déchargerons de la pulsion en validant  la métaphore. Ainsi nous dénoueront le noyau.

– Acte pour définir le but:

Achète pendant 7 jours rapprochés ton gâteau préféré et manges-le. Cela réveillera le plaisir, la partie créative. Viendra ensuite le but.

GUÉRIR AVEC LA PSYCHOMAGIE III

Publicités

3 réflexions sur “Guérir avec la psychomagie II

  1. Alexandro Jodorowsky m’a dit un jour; change ton nom. En sortant de la salle, c’était fait ! Une seule lettre a changé le poids de mon hérédité.

  2. Ma mère m’avait offert une vierge rouge, j’ai écrit dessus ma colère, lui ai rendu tout ce qu’elle m’a envoyé de négatif pendant 41 ans, ai pris un marteau et brisé en mille morceaux la statue rouge que j’avais enveloppé dans une serviette.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s