Le pouvoir du phallus, la dévalorisation du vagin

Discutons avec Alejandro Jodorowsky de la dévalorisation de la femme.

Pourquoi autant de femmes sont-elles complexées et pourquoi nie-t-on leur satisfaction ?
Qu’on le veuille ou non, nous sommes dans un monde régi par des hommes, où l’on donne une valeur importante au phallus. On peut voir cela dans le nom que l’on donne au sexe féminin dans beaucoup de langues : fente, « hachazo » en espagnol ou coup de hache . La dévalorisation de son sexe produit chez beaucoup de femmes un sentiment d’infériorité.

Un conseil pour que les femmes agissent avec confiance la société ?
Il peut être est très efficace que la femme introduise dans son vagin une ou plusieurs pièces d’or (selon l’intensité du complexe). Ceci fait, qu’elle maintiendra dans un secret total, cela lui donnera la sensation de porter quelque chose de beaucoup plus précieux que ce qu’on trouve dans le pantalon des hommes.

Quel rôle joue la menstruation dans ce complexe d’infériorité féminin ?
Parfois, les hommes de l’arbre généalogique, pendant plusieurs générations, dédaignent les femmes parce qu’ils considèrent la menstruation comme une impureté.

Que faire pour revaloriser alors ce processus biologique ?
Sur une toile blanche ou un bristol, de la taille qu’on veut, la femme doit peindre un autoportrait avec son sang menstruel. Les grandes formes doivent être peintes avec les doigts, pour les détails fins on utilisera un pinceau.

Et ensuite ?
Quand le tableau sera terminé, il doit être verni, on met un cadre argenté et on le place dans un lieu de la maison où il est visible par tous les visiteurs et, ensuite, on l’envoie comme cadeau à son père.

Une curiosité, un pourquoi cadre argenté ?
Parce que l’argent est la couleur lunaire et la lune est un ancien symbole de la mère cosmique, la féminité absolue.

Supposons que le désir d’affirmation sociale de la femme soit très intense.
Alors, elle peut peindre avec son sang menstruel un médaillon et le porter autour du cou de façon visible.

Je connais une femme qui est dévalorisée parce que ses parents attendaient un garçon et non une fille. Ils ne l’ont jamais reconnue comme femme et en raison de cela, ses règles produisent de fortes douleurs chaque mois.
Quand elle aura ses règles, elle devra teindre son visage avec son sang et aller marcher puis rendre visite à ses parents et à ses amis. Si cela lui fait très honte, elle peut aussi peindre un coeur sur sa poitrine avec son sang menstruel.

Image : Charis Tsevis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s